• Résidence Montpellier - 19 Février 2021

Tourisme à Montpellier : la promenade du Peyrou

Également connue sous le nom de la Place Royale, la promenade du Peyrou compte parmi les incontournables à Montpellier. Occupant le sous-quartier du centre historique de la ville, à l'ouest du quartier de l'Écusson, cette esplanade d’environ 4,5 hectares est un vaste belvédère ouvrant sur de nombreux horizons. Découvrez, à travers ces quelques lignes, l’histoire des lieux.

L’histoire de la promenade du Peyrou

Jusqu’au 16e siècle, la promenade du Peyrou portait le nom de Puy Arquinel. C’était un vaste promontoire végétatif situé à 52 mètres d’altitude. Appelé, dans le courant du 17e siècle, le Mont de l'Échine, celui-ci fut transformé en un grand espace de foires et de marchés par les commerçants.

La fameuse place royale du Peyrou verra, quant à elle, le jour à partir du 31 octobre 1685. Cette date est marquée par le vote des États de Languedoc autorisant la mise en place de la statue équestre de Louis XIV.

L’aménagement de la première promenade débute en janvier 1689 sous la direction du premier architecte du Roi Augustin-Charles d'Aviler (Daviler). Une vaste terrasse de 286,60 mètres de long sur 75,53 mètres de large prend forme. D’autres architectes et sculpteurs ont également participé aux travaux comme Jacques Donnat ou encore Étienne Giral. La promenade du Peyrou sera inaugurée le 30 juillet 1690.

Quels sont les éléments remarquables ?

Ce magnifique musée à ciel ouvert est la conjonction de trois œuvres signées Daviler, Giral, Donnat et Henri Pitot :

  • La porte du Peyrou, remplacée par l’Arc de Triomphe, symbolisant la puissance de la royauté

  • La première place Royale réalisée par Étienne Giral et réaménagée par son fils Jean-Antoine Giral

  • L’aqueduc Saint-Clément, construit par Henri Pitot, alimentant le château d’eau classé monument historique.

Mais ce qui caractérise également la promenade du Peyrou, c’est l’harmonie des proportions et l’alignement de ces trois belles œuvres destinées à magnifier la statue équestre à la gloire de Louis XVI. Notons que cette statue en bronze est la seconde version du roi, la première ayant été détruite durant la Révolution française.

N’oublions pas la linéaire des terrasses reliées entre elles par des escaliers. Prêtez aussi attention au jardin agrémentant la promenade où se dressent de jolies sculptures à l’exemple des statues Enfant et Lion de Jean-Antoine Injalbert.

Ayant gardé son aspect de vaste promontoire, la place Royale offre une vue étonnamment dégagée. On est vite transporté par cette agréable sensation de liberté à mesure que l’on chemine d’une terrasse à l’autre.

Comment rejoindre la promenade du Peyrou ?

La promenade comprend 4 portes d’entrée, dont une sur sa partie ouest (en haut des escaliers) et trois sur sa partie est. Pour accéder à la place Royale du Peyrou, vous pouvez rejoindre son entrée principale se trouvant sur la rue François Franque ou emprunter la ligne de tramway desservant sa partie est et ouest.

La promenade du Peyrou reste un lieu de détente, mais aussi d’amusement. Outre les moments de flânerie à l’ombre des platanes, vous pouvez également organiser une petite partie de pétante, un pique-nique ou simplement apprécier le coucher de soleil.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire